les ombres et les lumières

Voici une série d’articles et de vidéos où je vais vous expliquer comment fonctionnent les ombres et les lumières.

Dans cette première partie, nous verrons les règles et les différentes parties des ombres et des Lumières sont représentés dans le processus des valeurs. Il faut savoir que les effets de l’ombre et de la lumière, lorsqu’elles touchent les objets, sont différents en fonction de la matière (verre, bois, métal, tissus, etc.). Mais les règles des ombres et des Lumières restent les mêmes peu importe le matériel ou la qualité du matériel.

Les valeurs sont composées de 7 parties. Trois parties se trouvent dans la lumière et quatre se trouvent dans l’ombre. Je vais vous les énumérer et vous expliquer leur rôle section par section en commençant par la partie qui se trouve dans la lumière.

Un bon conseil, lorsque vous vous engagez dans le processus des valeurs, commencez toujours en partant des parties les plus sombres pour aller aux parties les plus éclairées. Le but va t’être évidemment d’enfermer la lumière. Commencez donc par les ombres, puis dans la partie lumineuse, terminez par la section la plus éclairer. J’ai pratiquement tout appris du processus des valeurs dans un de mes livre favoris qui est “Le guide complet de l’artiste pour dessiner le nu”. Je vous conseil fortement de vous l’offrir si vous voulez passez à un niveau supérieur. Je parle de ce livre dans l’article “Quels livres est-ce que je lis”

Je vais vous expliquer différentes parties de la zone éclairée.


La partie dans la lumière


1 l’éclat :

Il y a trois fractions distinctes. La fraction la plus éclairée de notre balle et l’endroit où la lumière, en voyageant viens taper directement l’objet. On appelle cette partie l’éclat. C’est la partie la plus éclairée de tout notre dessin et de l’objet.

Elle n’est pas forcément blanche, en fonction de la matité de l’objet elle peut-être plutôt sombre, mais sera toujours la partie la plus éclairée de l’objet.


2 la lumière-lumière :

ombres et lumiere
lumière-lumière

Une fois que la lumière à taper sur l’objet elle continue de voyager sur l’objet et en s’éloignant de l’éclat et s’assombrit petit à petit. Cette division plus sombre, qui est collée à l’éclat, mais qui se trouve toujours dans la lumière est appelée la lumière-lumière. Cette partie est encore très éclairée, parfois, la lumière est si forte que nous ne faisons même pas la différence entre l’éclat et la lumière-lumière, mais dans la grande partie des cas il y a une distinction assez nette.


3 la lumière sombre :

ombres et lumières
lumière sombre

La troisième partie de la lumière se trouve entre la lumière-lumière et la partie dans l’ombre. Elle s’appelle la lumière sombre. Cette partie va faire la transition entre la lumière est la partie dans l’ombre. Elle ne fait pas encore partie de l’ombre même si elle reste assez sombre.


Les parties dans l’ombre.


4 le terminateur :

ombres et lumière
terminateur

La quatrième partie et la partie la plus foncée de notre objet, c’est la ligne qui sépare la partie dans l’ombre et la partie dans la lumière. On l’appelle le terminateur, et c’est également la partie la plus sombre de l’ombre, car aucune lumière indirecte ne la touche vous comprendrez ce terme dans la cinquième partie.


5 la lumière réfléchie :

ombres et lumière

Pour comprendre d’où vient la lumière réfléchie, il faut savoir comment les lumières voyagent. La source lumineuse, par exemple une lampe, fait voyager la lumière dans une direction en ligne droite. Lorsque la lumière touche un objet, elle est stoppée par l’objet et elle éclaire cet objet. Mais tant qu’elle n’est pas stoppée par un objet, elle continue de voyager jusqu’à toucher un mur ou un sol. À partir de là, la lumière rebondis sur l’objet et va se réfléchir sur un autre objet. En l’occurrence, c’est sur notre balle que la lumière va se réfléchir. Nous pouvons observer que la lumière vient indirectement se réfléchir dans l’ombre. On appelle ça la lumière réfléchie.

6 lumière projetée :

ombres et lumières
ombre projetée ou lumière projetée

Quand la lumière voyage et touche le sol, il y a une partie qui n’est pas éclairée et qui se trouve dans l’ombre. C’est l’objet qui se met entre le sol et la lumière empêche la lumière de l’éclairer. Grâce à cet objet, on va avoir une surface du sol qui se trouve dans l’ombre. En fonction de la puissance de la source lumineuse, l’ombre peut être nette ou diffuse. Ici, nous avons une source lumineuse forte qui inclut une ombre avec des arêtes nette et sombres. Cette ombre créé par l’objet et qui se projette sur le sol s’appelle la lumière projetée de l’objet. La forme de l’ombre projetée dépend de la forme de l’objet et le côté net ou diffus de l’ombre dépendra de l’intensité de la source lumineuse direct.


7 l’accent :

ombres et lumière
accent

L’accent est la partie la plus sombre de tout notre dessin. Lorsqu’un objet vient rencontrer un autre objet, la partie entre les deux objets et privée de toute lumière directe ou indirecte. Il sera d’un noir ou d’un sombre très intense. À savoir que la lumière ne touche aucune partie dans l’ombre directement, et la partie la plus clair de l’ombre (la lumière réfléchie) sera toujours plus sombre que la partie la plus sombre de la lumière (la lumière d’ans l’ombre.)

L’accent peut-être juste la ligne qui se trouve juste entre la balle et le sol.

Voici les sept parties des ombres et des Lumières. Maintenant que l’on a vu à quoi elle servait nous allons pouvoir passer à l’étape du dessin pour apprendre comment représenter les ombres et les lumières. Pour cela, je vous renvoie directement aux prochains articles.

Dessiner les ombres et les lumières