[video_player type=”youtube” youtube_auto_play=”Y” style=”1″ dimensions=”560×315″ width=”560″ height=”315″ align=”center” margin_top=”0″ margin_bottom=”20″ ipad_color=”black”]aHR0cHM6Ly95b3V0dS5iZS9TYnNJVWVRR3FjNA==[/video_player]

 

Dessiner le mouvement peut paraître compliqué au premier abord, car on se sent plus à l’aise lorsqu’on dessine un être humain qui se tient debout dans une pause classique.

Un autre blocage et que souvent les personnages peuvent paraître statique et robotique. Ils ne sont ni vivants ni dynamiques. Mais vous verrez dans cet article qu’il est tout à fait possible de dessiner un mouvement dynamique et je vais vous montrer étape par étape comment réaliser cela. Vous verrez que le procédé n’est pas différent de la manière te dessiner un corps humain dans une pause debout, car on donne de la dynamique et un sens vivant à notre personnage dans toutes les étapes qui sont indispensable et dans toutes les pauses que prennent le corps humain.

Si vous souhaitez aller beaucoup plus loin, je vous conseille fortement le livre Figure Drawing For Artists de Steve Huston. Il est en anglais, mais parfaitement compréhensible et en terme de compréhension des dynamiques du corps humain le livre sera parfait pour vous.

Pour les personnes qui ont des difficultés avec la lecture et qui ne s’entendent pas vraiment avec les mots, vous pouvez retrouver la vidéo juste au-dessus.

Première étape : dessiner une ligne qui va représenter la courbe du corps.

 

 

Cette courbe est appelée ligne de force. Elle donne le sens simplifier du corps humain et représente en quelques traits la dynamique en même temps. Sans la ligne de force, le corps paraîtra statique et n’aura aucune forme de vie. C’est donc l’étape indispensable dans tout dessin. Comment dessiner le geste? et Comment dessiner le geste étape par étape?

Passer quelques secondes ou une minute à observer le corps en mouvement avant de poser votre premier trait. Puis en quelques lignes représenter la courbe général du corps et des bras. N’oubliez pas de commencer par la tête, car c’est la base ou commence le corps.

Faites attention à l’axe des membres, des épaules, des seins qui suivent l’axe des épaules et à l’axe du bassin.

Pour obtenir une dynamique plus fluide vous pouvez exagérer la courbe de votre ligne de force. Souvent, le dessin est d’avantage plus juste en exagérant que si vous essayez d’estomper les courbes. Par estomper, je veux dire que vous êtes timide avec l’accentuation du mouvement. Ne le soyez pas, notre but et de donner un mouvement fluide à votre modèle.

 

 

Etape 2 : placer les repères et aplombs horizontaux et verticaux.

 

 

L’avantage avec cette technique, c’est qu’elle permet d’obtenir le bon placement des membres de notre corps en mouvement. Mais aussi d’avoir les bonnes proportions du corps. Pour mesurer les aplombs vous pouvez utiliser une aiguille à tricoter, un fil de plomb ou tout autre élément de mesure.

Les aplombs et points de repère sont extrêmement utiles. Bien positionnés, vous allez obtenir un personnage en équilibre. Vérifiez donc bien vos points d’appui.

Si l’on prend la ligne de son pied-droit et que l’on trace une ligne verticale, on peut remarquer que la ligne passe par le milieu de la tête. Le coude de son bras droit se trouve au même niveau que le haut du bassin, et le haut de sa tête se trouve un peu en dessous du niveau de son coude gauche sur une ligne de repère horizontal. Son sexe se trouve sur la même ligne verticale de l’extrémité gauche de son sein gauche. Placer autant de repère que possible qui vous aideront à maintenir votre personnage en équilibre et d’éviter les mauvaises proportions. Vous pouvez voir sur mon dessin qu’il n’y a pas énormément de ligne de repère, mais ces lignes sont les repères qui me permettent d’obtenir la bonne proportion. Ne placez pas des repères justes pour les placer, placer les bons.

Etape 3 : placer la forme générale du corps.

 

 

Cette étape se fait normalement en même temps que la deuxième, mais pour une meilleure compréhension, j’ai préféré la séparer et vous donner la méthodologie dans une partie qui lui est dédié.
Une fois que vous avez donné la dynamique avec votre ligne de force, placer les formes générales du corps humain. Par général, il faut comprendre que les membres sont dessiner par des formes géométriques et des lignes droites. Votre ligne de force étant fluide, votre corps va suivre la même dynamique, vous n’avez donc pas à vous inquiéter de rendre votre personnage vivant car il est déjà.

La forme du corps est rendue par des éléments géométriques. Par exemple, pour représenter la tête, dessinez un ovale, un cylindre pour le cou, les bras et les jambes. La cage thoracique a une forme d’œuf, etc. Simplifiez un maximum.

 

 

Etape 4 : donner des courbes aux membres en forme géométrique.

 

Après avoir placé toutes vos formes et vos points de repère. Votre personnage est bien proportionné et bien placé. Il tient en équilibre. Ce qu’il vous reste à faire, c’est commencer à courbé les formes angulaires pour que votre corps ressemble davantage à celui d’un humain.

Faites attention à ne pas perdre la direction des membres. Sur les jambes par exemple, on peut voir que sa jambe droite est dirigée vers la gauche et est un peu fléchie. Ce qui ramène son tibia vers l’arrière et donne une perspective. Observez bien votre modèle afin de ne pas perdre cette perspective et en même temps la dynamique. Une bonne technique pour représenter les formes est de mettre en place des relations par la forme des muscles et des repères des ombres. Cela va vous aider corriger les erreurs, mais aussi à obtenir de meilleurs courbe et meilleure forme pour votre corps.

Le meilleur exemple est représenté sur le ventre avec l’apparition des abdos.

 

 

Étape 5 : Finition

 

 

Une fois que vous avez donné l’ensemble des formes à votre corps vous pouvez pousser cela plus loin. 
Petit renseignement qui vous aidera grandement. Toutes les formes du corps sont convexes, cela signifie que toutes formes et toutes les courbes sont arrondi vers l’extérieur. Vous pouvez donc exagérer les formes des courbes en leur donnant des petite forme convexe. Évidemment chez les femmes ses formes sont moins voyant, car la masse musculaire est moins bombée, mais vous pouvez tout même les suggérer.

Dessiner lentement, observer efficacement, car le but est de faire en sorte que la main obéisse à la pensée. En dessinant vite vous ne ferez que multiplier vos erreurs. Je vous conseille donc de faire attention.

Dessiner le corps humain. En complément, cet article vous aidera à mieux comprendre comment dessiner le corps humain.