[video_player type=”youtube” youtube_auto_play=”Y” style=”1″ dimensions=”560×315″ width=”560″ height=”315″ align=”center” margin_top=”0″ margin_bottom=”20″ ipad_color=”black”]aHR0cHM6Ly95b3V0dS5iZS8zNndwQXphc0hZaw==[/video_player]

 

Dessiner le corps humain pour dessiner peut n’avoir aucun sens, car un dessin doit vivre, nous devons ressentir l’émotion à travers le geste du personnage et sa position. Je vais donc vous expliquer dans cet article comment dessiner un personnage dynamique et vivant.

Pour les non-adeptes et à ceux qui détestent la lecture, vous pouvez regarder la vidéo qui se trouve juste au-dessus de l’article. Et pour les personnes qui veulent apprendre davantage, je vous conseille d’aller voir les articles de Proko que j’ai publié sur mon blog sur comment dessiner le geste. Ces articles sont un bon complément et fournissent une multitude de conseils qui vous feront grandement progresser. Il donne sa technique pour dessiner un personnage très dynamique et comment exagérer la pause. Ces techniques ont été très efficaces sur moi et le seront tout autant pour vous, j’en suis persuadé.

Démarrons sans plus tarder.

Première étape : La ligne de force

 

 

 

 

Placer les repères et le geste du corps par une courbe qui représente le geste du modèle. C’est l’étape la plus importante pour dessiner le corps humain. La ligne de force est l’élément dynamique de notre modèle, c’est ce qui va donner un aspect dynamique. Si votre ligne de force n’est pas fluide et dynamique tout le reste du modèle suivra la même direction et ne sera pas fluide également. Vous devez donc faire bien attention à ce que votre ligne de force respecte bien cela, elle doit agir comme une rivière qui suit sa route de manière ininterrompue. Placer les lignes de force du corps des jambes, des bras, des épaules, en faisant bien attention aux axes de la tête, des épaules, du bassin, de la cuisse droite et des deux bras.

La ligne rouge indique l’axe de chaque membre. Vous remarquerez que lorsqu’un membre est axé dans un sens, le membre qui le supporte est axé dans la position opposé à celle-ci. Cela est dû à un rééquilibrage afin que notre modèle reste en équilibre pour ne pas qu’elle tombe.

Étape 2 : placer les éléments en forme simplifié.

 

 

 

Là encore, je vous renvoie vers l’article : points de repère du corps humain. Commencer en allant des éléments les plus haut pour aller vers les éléments de plus bas. Commencez donc par la tête puis le coup et poser la cage thoracique. Placer d’abord la cage thoracique, car c’est dessus que l’on vient raccrocher les épaules et les bras. Vous pouvez dessiner les épaules puis passer aux jambes ou terminer entièrement les bras. N’oubliez pas de rester en forme simplifiée. C’est-à-dire que les éléments du corps ne sont pas dessinés par des courbes, mais plutôt par des arêtes droites. Même si les arêtes sont droites, la ligne de force qui a donné la dynamique fera paraître tout le personnage dynamique donc n’hésitez pas à rester dans la simplicité. Faites attention à la grosseur des membres, à la distance entre les éléments pour obtenir un modèle bien proportionné.

Vous remarquerez que son bras droit arrive vers nous et est donc en perspective. Dessiner votre bras comme si c’était un cylindre, cela va simplifier la compréhension en le dessinant, vous viendrez ajouter les courbes du bras par-dessus plus tard. Faites également la même chose pour son bras gauche qui est davantage en perspective que le bras droit.

Faites attention aux repères et positionnez les grâces à vos aplombs verticaux et horizontaux. Identifier la distance entre le genou droit et sa main gauche, la distance entre les deux mains, entre la tête et la main gauche, vérifier la hauteur de la main gauche par rapport à son coude. Ayez autant de repères que possible pour que votre personnage soit le plus juste. 
Observez la position de la tête par rapport aux deux pieds. Vous pouvez vois qu’elle se trouve entre elles, grâce à un équilibrage naturel venant de sa position, elle réussie à ne pas tomber. Faite attention bien observée les points d’appui et à bien les placer pour conserver la balance.

Vous remarquerez également que sa tête et positionner vers l’arrière, elle regarde donc en arrière et on peut voir le dessous de son menton.

Dessiner les corps humains ne doit pas être vu comme une contrainte à cause de toutes ces règles. Elles vous aident justement à éviter les erreurs. Je vous déconseille par exemple de dessiner un côté du corps puis de passer de l’autre coté. Car si vous vous trompez, et cela arrivera, vous devrez continuellement gommer et votre dessin.

 

Étape 3 : Commencer à placer les courbes du corps du modèle.

 

 

 

 

 

 

Avec un trait plus fort vous pouvez placer les courbes tout en corrigeant les erreurs. Dessiner toutes les courbes pour que l’on puisse deviner les muscles qui se trouvent sous la peau. Dessiner lentement pour éviter trop d’erreurs, observer votre modèle.

Si vous avez du mal avec les distances entre chaque élément. Une bonne technique à mettre en place et de relier les éléments. C’est-à-dire que lorsque vous observez votre personnage vous avez toujours la ligne entre chaque muscle qui les sépare. Dessiner aussi les repère des ombres et des Lumières. Vous pouvez dessiner ces lignes et le muscle jusqu’à arriver au prochain élément, par exemple entre la cage thoracique et le bassin, vous pouvez représenter les abdos et tous les muscles qui se trouvent entre la cage thoracique et le bassin pour avoir une distance correct

Supprimez petit à petit les angles droit des formes géométrique.

Étape 4 : dessiner les éléments les plus compliqués

 

 

 

Dessiner tous les éléments du corps humain comme les doigts des mains et des pieds. D’abord en forme simple puis ramener les vraies formes des doigts. Pour savoir comment dessiner la main. Je vous ramène à ma vidéo sur comment dessiner les mains. Vidéo qui sortira bien après cet article, si vous ne tombez donc pas encore dessus en cliquant sur le lien, ne vous inquiétez pas la vidéo sortira dans quelques jours.  

Dessiner les éléments et courbes les plus subtils. Comme les courbes du genou qui ont une multitude de formes convexes, des coudes, le contour des yeux, du nez etc.

nnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn

Étape 5 : finition

 

 

 

Avec un crayon plus gras terminer le dessin en donnant de la dynamique à vos courbes. C’est-à-dire qu’en dessinant rapidement et pour donner une focale sur un endroit du dessin, vous allez rendre une certaine souplesse et dynamique qui donnera plus de mouvement qu’il ne l’est déjà à votre corps. Pour focaliser votre œil sur un élément que vous voulez faire ressortir davantage, vous devez pousser dans la précision. Ajouter des détails et ou suggérer quelques valeurs. Les parties moins importantes peuvent être laissées sous forme d’esquisse.