Le dessin de portrait

Dans ce guide, je vais vous expliquer pas à pas comment dessiner un portrait fidèle, à lui donné un esprit de l’esquisse jusqu’aux valeurs, puis je finirai par les détails. Je vous enseigne les formes de base de la tête par des formes géométriques et en 3D, qui permettent de comprendre l’anatomie de la tête pour pouvoir dessiner selon n’importe quels angles tous les éléments du visage, œil nez, bouche, oreille. J’enseigne également l’harmonie des éléments du visage, les valeurs et détails qui vont permettre de donner un portrait fidèle, vivant avec un état d’esprit. Je travaille le dessin de la même façon que je travaille la peinture à l’huile, ainsi lorsque vous allez commencer à toucher le pinceau, le processus de la peinture sera l’équivalent. La seule différence dans ma procédure de travail est la mise en couleur et la manière dont je pose ma touche en peinture. Le procédé de base du début à la fin du dessin reste le même.

Chapitre 1 : Outils et matériels

Selon le type de dessin que vous voulez réaliser vos outils et votre support doivent être adapté afin de réaliser l’effet que vous voulez.
Pour ma part dans ce guide, je vous parlerai essentiellement des outils que j’utilise pour mes propres dessins. Il m’arrive d’utiliser des outils différents en fonction des étapes du dessin et des détails que je veux ajouter. Par exemple, je fais les esquisses au crayon HB ou 3 B, puis le dessin avec un Pitt oïl de chez faber-castell. En fonction des étapes, j’utiliserai l’extra-hard, le médium ou l’extra-soft.

Pour dessiner

Le support : j’utilise 2 types de supports, celui d’un carnet de croquis à feuilles blanches, je trouve ça très pratique pour les valeurs, car c’est extrêmement lisse.
L’autre support son des feuilles à grains fins.

Le crayon : le crayon sert à faire les croquis avant de me lancer sur le support final. J’expérimente plusieurs croquis pour le dessin, les proportions les valeurs du visage, la proportion, les volumes, etc.
Le  Pitt oïl : après avoir effectué mes croquis avec le crayon, j’utilise celui-ci pour mon support final pour tout le dessin. Je commencerai avec l’extra-hard pour poser l’esquisse. Je reviens dessus avec un médium qui est un Pitt oïl un peu plus gras et qui me permet de poser des détails un peu plus précis. Puis je finis avec les valeurs du Pitt oïl Extra Soft. En associant ces sont trois Pitt oïl, on peut obtenir des variations de valeur et de texture très riche. Évitez d’utiliser l’extra-soft pour le dessin, car c’est un crayon extrêmement foncé et vous aurez du mal à gommer avec si vous faites une erreur.

Les indispensables

Gommes : prenez une gomme mie de pain, elle a l’avantage d’être souple et vous pourrez la modeler comme de la pâte à modeler pour créer les détails.
La gomme dure servira à effacer les traits de crayon que vous n’aurez plus besoin sur votre dessin et vous pourrai également aussi vous en servir pour créer les éclats.

Aiguilles à tricoter : elle sert à mesurer la distance entre chaque élément du visage, à mesurer la hauteur et la largeur. Elle vous servira aussi à définir la taille de la tête sur la feuille. Admettons que le sujet que vous observez et une taille deux fois moins grande que votre feuille, vous pouvez vous servir de l’aiguille à tricoter pour l’agrandir à x 2.

 

Chapitre 2: les étapes du dessin

Étape 1 : Esquisse

Définissez la taille, placer la tête en traçant les limite supérieure et inférieur puis droite et gauche  sur la feuille. Définissez avec des formes simples, des angles et des lignes droites. Définissez chaque élément de la tête par des formes simples et en 3D. Cela vous aidera dès le début percevoir les éléments de derrière et de devant.

[images style=”0″ image=”https%3A%2F%2Fartcademyatelier.fr%2Fwp-content%2Fuploads%2F2018%2F06%2FIMG_6674-206×300.jpg” width=”206″ caption=”esquisse%20portrait” link_url=”https%3A%2F%2Fartcademyatelier.fr%2Fartcademy-atelier-2-3%2F” new_window=”Y” align=”left” top_margin=”0″ alt_text=”portrait%20fid%C3%A8le” full_width=”Y”]

 

Étape 2 : utiliser des formes simples

À ce stade, il est essentiel de continuer sous des formes simples. Utiliser des lignes droites et non des courbes qui débouche sur des erreurs de proportion ou de perspective incorrecte. Rester simple dans la globalité de l’étude et des relations des éléments principaux, cela vous évitera les erreurs. Tracer les lignes de référence pour les yeux le nez, les sourcils, la bouche, les joues, les oreilles, le menton et définissez la ligne centrale de la tête. Définissez avec attention la direction des grandes lignes des contours du visage.

 

Étape 3 : les formes géométrique.

Donner les formes des éléments principaux en restant concentré sur des formes simples et géométriques. Penser, analyser et dessiner en 3D pour tous les éléments de la tête. Donner aux grandes lignes des contours du visage des formes plus petit tout en restant simple.

 

Étape 4 : la globalité dans la géométrie

À ce stade, étudier la proportion de la tête, les différents espaces entre les éléments à corriger s’il y a besoin et les relations qui les relient. Ne vous lancez dans aucun détail. Définissez les zones plus petites telles que les joues, les oreilles, les yeux, les narines, les lèvres, l’arcade sourcilière, les tympans, le menton, la mâchoire. Faites attention aux relations. Tracez approximativement les formes de tous ces éléments, vous pouvez vérifier toutes les distances entre les points de repère afin que vos proportions soient correctes.

 

Étape 5 : l’esquisse doit être en 3 dimensions. 

À ce stade, tous les éléments se voient clairement et sont en relation des uns avec les autres. Les proportions sont respectées ainsi que la profondeur.
Allée des formes simples aux formes détaillées.
Vous pouvez commencer à affiner les parties du visage. À cette étape, j’utilise le Pitt oïl médium.

 

Étape 1: appliquer le principe de la symétrie

Dessinez toutes les parties du visage en même temps, travaillez les deux côtés en même temps. Par exemple, lorsque vous dessinez un œil, dessinez également l’autre. Cherchez la symétrie dans les éléments et vérifiez l’emplacement, la taille des éléments, de cette manière vous serez parfaitement symétrique.
portrait fidèle

 

 

 

 

 

 

 

 

Étape 2 : affiner les parties

Affinez les parties du visage et arrondissez les angles en ajoutant du volume. Là où l’esquisse repose sur des formes géométriques baser sur l’anatomie des muscles du visage, vous devez désormais comprendre avec des formes plus détaillées les relations qui relient les différents éléments pour ne pas perdre en volume le dessin.

Chapitre 3 : ajouter les valeurs

Cette phase est appelée dessin de l’Intérieur. C’est la description du portrait par dégradation de tonalité. Une gradation de tonale et une zone d’ombre dans laquelle les tonalités passent d’un degré d’ombre à un autre degré, elles sont la base du dessin de l’Intérieur. L’essentiel est de connaître la forme et la lumière, ainsi vous pourrez appliquer l’ombrage pour créer un portrait ressemblant. En clair, vous devez savoir ce que vous dessinez avant de comprendre comment le dessiner. Aucune partie de la tête n’est plate, au contraire chaque partie à des formes courbes variables qui convergent. À l’intérieur, chaque forme est arrondie et tourne vers la lumière où s’en détourne. Chaque forme a donc un degré de tonalité précis. Cette étape consiste à faire ressortir les différentes parties du visage.
À ce stade, j’utilise le Pitt oïl médium et extra-fort pour les parties les plus sombres.

Étape 1 : placer les repères.

Placer par des traits légers les limites où commencent les ombres. Comme pour le dessin, nous partons dans les ombres les plus simples pour aller jusqu’au plus détaillé. Nous appelons ses limites l’arête de l’ombre, elle délimite la partie où se termine la lumière et où commence la partie dans l’ombre. Poser toutes les limites, sous le nez, les lèvres, le visage, les oreilles, les yeux, arcade sourcilière. Placer également l’ombre portée, les accents.

portrait fidèle
Placer les repères, les arrêts des ombres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Etape 2 : la partie dans l’ombre.

Hachurer les parties dans l’ombre avec une seule valeur pour définir d’où vient la lumière et où se trouve la partie sombre. N’entrez pas dans les détails et rester simple. Le but est de simplement définir l’ombre en un seul bloc. Ne commencez pas à définir les parties les plus sombres comme les narines, car elle ne serait pas correctement intégrée au dessin.

Étape 3: le Terminateur.

Lorsque la lumière dépasse la partie lumineuse du visage, elle est confrontée à des obstacles. Ces obstacles vont faire réfléchir la lumière sur la partie ombrée du visage et vont éclaircir la partie dans l’ombre mise à part l’arête de l’ombre qui reste la plus sombre, on appel cette arête “le Terminateur”. Commencer à donner une forme plus précise et plus détaillée au Terminateur.
Le visage ayant une forme arrondie, l’angle de l’ombre suit un mouvement perpendiculaire à la lumière tout en suivant la rondidité du visage. Placer tous les Terminateur en fonçant les parties les plus sombres des arêtes de l’ombre.

Étape 4 : la lumière réfléchie.

C’est la partie qui se trouve dans l’ombre et qui est réfléchie par la lumière provenant des obstacles, il ne doit pas y avoir de détails. Dans l’ombre, les détails n’existent pas.

Étape 5 la face éclairée

La partie dans la lumière est composée de trois parties, un éclat, qui est la partie où la lumière tape directement,  la lumière lumière qui est la partie lumineuse du visage, et en troisième, la lumière sombre qui vient toucher le terminateur. Même si cette partie est sombre, il ne fait pas encore partie de l’ombre. Le but est de partir de la partie la plus sombre pour aller vers l’éclat en enfermant la lumière.
portrait fidèle
Étape 6 : la convexité

Toutes les parties du visage sont convexe, c’est-à-dire arrondi vers l’extérieur. Toutes les parties qui font le plus face à la lumière doit être plus éclairé. Retenez que plus une partie s’éloigne de la lumière et plus elle s’assombrit, à l’inverse plus une partie se rapproche de la lumière et plus elle s’éclaire. Ce qui signifie que toutes les parties qui se détournent de la lumière directe comme le nez, les lèvres, les paupières, etc doivent être plus sombre que les parties qui se trouvent le plus face à la lumière.
Poser les détails de manière fidèle, mais aussi sélective et esthétique. Sélective dans le principe de pouvoir créer une focale, c’est-à-dire attirer l’œil vers la partie du visage que l’on veut faire ressortir le plus.
Prêtez attention aux formes, valeurs, détails et traits que vous créez. Ce sont les variations que vous donnerez dans la diversité des traits de crayon qui donne vie au dessin. Reliez les plans des différentes parties en veillant à la transition. . Tout ne dois pas être lisse et trop détaillées.

 

 

Chapitre 4 : donnez vie au dessin

Étape 1 traduisez l’esprit

L’état d’esprit est rendu dans quelques éléments, le coin de la bouche, les yeux, les sourcils, le nez, et par le mouvement des muscles. Vous devez saisir les éléments à travers lesquels transparaît l’unicité du sujet.

Étape 2 Soyez critique

Ce stade est la partie la plus difficile du processus de tout le dessin. Une bonne connaissance de la nature et indispensable pour que votre dessin ne manque pas dans la structure osseuse.

Étape 3 entrez dans les détails

Détaillez minutieusement les yeux, poser des Valeurs foncés et les contrastes forts. Ne laissez pas le blanc des yeux blanc, c’est une erreur des personnes inexpérimentées que de laisser le blanc l’œil. Détaillez également le nez et les narines qui doivent être dans l’ombre.

Étape 5 les cheveux
Il est impossible de dessiner les cheveux un par un, vous pouvez en revanche les suggérer ensemble. Quand vous dessiner les cheveux vous devez vous intéresser au bloc de cheveux, à la forme de ce bloc et à la relation entre les cheveux à l’avant et ceux à l’arrière. Les cheveux doivent recouvrir le crâne sans donner l’impression d’être simplement posé au-dessus. Gardez à l’esprit la forme globale.

portrait fidèle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 5 : terminer

Étape 1: prendre du recul

Vérifiez si la forme de la tête est fidèle à l’apparence. Comparez les valeurs, les ombres, la partie dans la lumière, les tons moyens, clair et l’éclat. Examinez les bords du visage, il doit y avoir un rythme de la variation des relations spatiales. Assurez-vous du lien entre les éléments du visage. Soyez concentré sur la globalité et non sur des éléments uniques. Travailler tout dans l’ensemble. Avancez de manière uniforme sur tout le visage, l’objectif est que le dessin soit plus homogène.

portrait fidèle
Portrait académique Pitt oïl

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Étape 2 : donnez l’esprit

Accentuez le terminateur pour bien déterminer la partie entre l’ombre et la partie dans la lumière. Donner une forme précise au Terminateur, elle doit suivre la rondidité des éléments du visage. Travaillez avec délicatesse.

 

Étape 3 : les touches finales

Chaque partie doit être en continuité. À l’intérieur, dans la progression tonale de chaque forme, cette progression est continue, mais entre les formes le changement de ton et discontinu. La surface du visage est ininterrompue, mais il y a une multitude de structure séparée.
Il doit y avoir des variations à la fois dans les valeurs et dans les contours, si les valeurs claires et foncées ne varient pas elle paraîtra sans vie.

Étape 4 : dernier conseil, travaillez lentement

Travailler lentement, durant toutes les étapes du dessin, vous devez observer minutieusement chaque partie du visage de manière globale. Interrogez-vous sur la ressemblance, sur la qualité, la lumière les ombres et poser chaque trait de manière à ce que vous n’ayez pas à y revenir.

Le dessin de portrait

Fin

À vous de jouer, bonne chance Smaël Mayabo.