Introduction

Dessiner le corps humain, c’est certainement une des choses les plus difficile à faire, mais c’est de très loin l’un des meilleurs exercices que je vous recommande pour progresser énormément en dessin.

Il y a des exercices comme la perspective, le volume, les valeurs, l’anatomie pour progresser dans ces domaines-là. Mais le corps humain rassemble tous ces éléments, et ça en fait certainement le meilleur des exercices quand tu dessines. Tu vois à la fois des formes géométriques, de la perspective, des volumes, le croquis, le geste, la dynamique et les valeurs.

Et dans cet article de deux vidéos, je vais te montrer toutes les étapes pour arriver à dessiner parfaitement un corps humain.

Dans les deux prochaines vidéos, on se concentrera sur le corps entier. Puis à partir de la troisième vidéo et donc dans le prochain article, on se focalisera sur des éléments particuliers comme le bras et les jambes.

Observation

Tout d’abord, avant de poser votre crayon, vous devez d’abord commencer à observer attentivement votre modèle. Ça ne veut pas dire que vous devez dessiner ce que vous voyez, mais plutôt que vous devez comprendre ce que vous dessinez avant de le dessiner. Comprendre ce que vous dessinez avec une bonne observation, c’est vraiment essentiel et c’est la base tous les dessins. Vous devez savoir que votre capacité d’observation va vous permettre de comprendre comment une chose peut être représentée. Vous pourrez ensuite poser des bases pour développer des nouvelles techniques à chaque dessin.

Etape 1: L’esquisse

La première étape consiste à dessiner en quelques traits l’esquisse, ce que vous allez faire, c’est de traduire très rapidement ce que fait le personnage. Ce sera la base solide de votre dessin. 

Un peu comme dans une sculpture. Le sculpteur va réaliser un squelette en fil de fer qui donne la pose de la sculpture finale. Et bien là pour le dessin, c’est exactement la même chose. L’esquisse va donner le rythme fluide et dynamique de votre dessin. Là, c’est vraiment très important parce que si la base est fragile, tout votre dessin le sera aussi. Faite donc vraiment bien attention à ce que votre esquisse soit bien dynamique. D’ailleurs, je donne souvent le conseil de faire des croquis sur le site xnView, mais comme il fait beau maintenant, une fois que ce confinement sera terminé, vous pouvez aussi vous poser dans un parc où dans un centre-ville ou peu importe, prenez un carnet de croquis et vous pouvez croquer des gens, que ce soit même dans le bus ou dans le métro. 

Ce que je faisais moi, c’est que, pendant 1 ou 2 ans, j’allais dans un cours de karaté pour dessiner les élèves, c’était assez intéressant, et bon j’y vais beaucoup moins souvent aujourd’hui mais j’allais au musée des beaux de Lyon pour dessiner les plâtres qui sont exposé là-bas. Donc si vous êtes dans une ville qui possède ce type de musée, vous pouvez aussi y aller pour dessiner des plâtres. Il faut savoir aussi que la capacité d’observation que vous allez acquérir va vous être vraiment très utile quand vous voudrez dessiner une action que vous voulez saisir à l’instant T.

Etape 2: La structure du corps humain

La seconde étape, une fois que vous avez dessiner l’esquisse vous devez construire la structure en vous servant de la ligne de force et commencer à vous préoccuper des volumes en dessinant des formes géométriques. C’est la façon la plus efficace de simplifier votre dessin, voyez le corps comme un objet en trois dimensions, ça va vous aider à plus facilement voir les formes principales du corps. Ce croquis rapide va vous permettre de saisir l’essence même du corps, là, c’est important de continuer de garder la fluidité et l’effet vivant du corps, parce que même si votre esquisse est fluide vous pouvez perdre cette fluidité en dessinant la structure, donc à cette étape continuez de faire attention justement à garder ce dynamisme. Pour les formes, géométriques, vous allez retrouver le cube sur le torse les cylindres sur la jambe et les bras et la forme d’ovale pour la tête. Pour les pieds, dessinez-les comme des formes de cubes aussi, pour les mains, ce serait plutôt une pantoufle comme je vous l’ai appris dans les vidéos sur comment dessiner les mains. Là, c’est important de savoir transformer une forme complexe en forme simple parce que ça va vous permettre de comprendre l’anatomie du personnage et vous comprendrez beaucoup mieux la façon dont votre personnage est composé et construit.

Dans la troisième étape, vous allez devoir relier les formes entre elles. Ici, vous allez comprendre que c’est important que chaque forme soit correctement proportionnée les uns par rapport aux autres. Vous pouvez comparer les proportions par exemple en comparant la tête par rapport au torse où la taille du bras par rapport à la taille de la partie supérieure de votre corps ou encore la taille des jambes par rapport au corps tout entier pour ne pas dessiner les jambes trop longues ou trop courtes.

Dans l’étape finale de votre dessin, vous allez représenter les formes musculaires et osseuses de chaque membre. Dans cette étape, vous devez vous rendre compte qu’un dessin bien construit possède une profondeur autant qu’une hauteur et une largeur. Maintenant que votre dessin est bien propre, dynamique et vivant, vous pouvez tracer les contours des formes extérieures et les contours des formes à l’intérieur du corps humain pour détailler votre dessin. Observez bien quelle partie du corps est influencé par les muscles et quel parti est influencé par le squelette. Bon en général les formes du corps sont plutôt influencées par la forme des muscles, mais vous avez des secteurs comme le crâne, coude, les poignets ou les doigts les genoux où les formes vont être très influencé par la forme du squelette. En général chaque partie où se trouve des articulations et plutôt influencé par la forme du squelette.

Surtout, n’oubliez pas, je vous l’ai dit, mais je le répète encore, l’étape de la ligne de force et certainement la plus importante parce qu’elle va dès le début du dessin, dynamiser votre personnage, à ne surtout pas négliger. Mais dans la prochaine vidéo, je vous expliquerai comment dynamiser les lignes de force de vos personnages grâce aux croquis. En attendant la prochaine vidéo, sur le lien qui se trouve juste en dessous de la vidéo, vous avez droit à une formation entière sur la perspective. Vous apprendrez, comment dessiner la perspective à 1 point de fuite, 2 et 3 points de fuite, la perspective, cavalière, atmosphérique et d’autres technique et méthodes pour dessiner tous ce que vous voulez en perspective. Cliquez sur le lien qui est juste en dessous de la vidéo et vous recevrez cette formation dans votre boîte mail. Moi, je vous souhaite une excellente journée, très bon confinement, ciao.

Comment dynamiser vos personnages

Dans cette deuxième démonstration où je dessine toujours le corps humain, mais dans une pause totalement différente puis qu’elle est assise, je vais vous montrer l’importance de l’observation à travers les différentes parties du corps. Bien sûr, les étapes sont exactement les mêmes que dans la première démonstration, donc dessiner l’esquisse puis la structure par les formes géométriques. Mais quand vous dessinez les formes géométriques, observez bien les proportions de chaque élément que vous dessinez. Si je prends par exemple le torse et le bassin, vous voyez que sur mon modèle le torse est assez fin et le bassin est beaucoup plus large, il faut savoir que de manière générale les femmes mon bassin aussi plus large que celui des hommes. Donc prenez bien en compte la dimension de chaque partie du modèle, du torse et du bassin, mais aussi de la taille du diamètre des jambes. On peut aussi voire que les deux jambes sont représentées en perspective puisqu’elles arrivent vers nous, la conséquence, c’est que les cuisses paraîtront bien moins longues que si on les regarder de face, c’est donc important de bien prendre en compte quand vous dessinez les différentes vues en perspective des membres du corps humain. Faites bien attention à ce que les cuisses donnent l’impression qu’elles arrivent vers nous.

Je vous conseille de faire un maximum de croquis autant que vous pouvez et le mieux ce serait même de le faire chaque jour, bon le point positif, c’est que comme on est en confinement ça vous laisse davantage de temps pour en faire. Le top, c’est de faire des séances de croquis qui vont d’une minute à 5 ou 10 minutes de pause en travaillant toutes les étapes de la création du dessin de personnage. Une séance d’une minute pour juste capter le trait la pose et le dynamisme, 2 minutes à 5 minutes pour les volumes, et à partir de 5 minutes vous travaillez les proportions, l’anatomie, parfois un peu les valeurs si vous avez le temps. Dans la prochaine vidéo je vous montrerai un peu plus en détail comment dessiner chaque membre, mais en attendant la prochaine vidéo, sur le lien qui se trouve juste en dessous de la vidéo vous avez droit à une formation complète sur les techniques pour dessiner tout ce que vous voulez en perspective. Vous allez apprendre la perspective à un point de fuite, 2 et 3 points de fuite, la perspective cavalière, atmosphérique et d’autres techniques et méthodes pour dessiner en perspective. Cliquez sur le juste en dessous de la vidéo et vous recevrez la formation dans votre boîte mail. Moi, je vous souhaite une excellente journée ciao

Le tutoriel

Très bien donc ce que je vais faire, c’est que je vais vous présenter trois types de pause, les 3 premiers, c’est des pause d’une minute parce qu’elles servent précisément à une étape. Donc la première minute va servir à capter la position du modèle, le but, c’est de donner le dynamisme et de rendre vivant le personnage sans se préoccuper de l’anatomie, des proportions et des volumes. Le seul but, c’est le dynamisme. La première passe s’appelle la ligne de force. La ligne de force, c’est un trait qui va représenter la direction et le sens de chaque membre du corps humain, en général vous la dessinez en tout juste quelques secondes et ce sont ces lignes de force qui dynamisent votre personnage. Sur le torse, la ligne de force passe au milieu du torse et de manière générale moi préfère représenter la ligne de force des jambes en dessinant la face extérieure des jambes. Et aussi attention à la direction des clavicules, des épaules et à la direction du bassin.

Pour dessiner les esquisses, commencer par la tête en dessinant un ovale, c’est le meilleur endroit pour commencer parce qu’elle établit la proportion approximative du personnage. Deuxièmement dessiner le coup, c’est une ligne qui suit le mouvement de la colonne vertébrale, c’est juste l’esquisse du coup. Troisièmement, dessiner le corps tout en captant le mouvement fluide du torse et dessiner avec seulement des très simple, ensuite dessiner les jambes et faite en sorte de les dessiner qu’avec un seul trait juste est bien placé. Chaque ligne doit entrer dans l’autre et l’œil doit suivre le mouvement fluide pour que votre esprit fasse le lien comme si c’était un seul objet unique ensuite ajouter les bras, faites très attention à la direction et au sens de chaque bras. Vous devez tracer vos lignes avec de l’assurance, mais surtout ne vous précipitez pas.

Dans cet troisième dessin, je vous montre ce que c’est important d’exagérer les directions des membres et la pose pour donner un effet plus dynamique. Je veux traduire la pose en seulement quelques traits, assurez bien à rester dans la simplicité dans cette première minute.

Dans la seconde partie du dessin de votre personnage, les 2 prochaines pauses durent 2 minutes. Après avoir dessiné la ligne de force pendant 1 minute, dans la deuxième, on peut commencer à se concentrer sur les volumes du modèle. Une fois que vous avez posé votre ligne de force, vous pouvez maintenant suggérer que les membres possèdent des volumes d’un certain diamètre et d’une certaine longueur. On ne se concentre pas encore sur l’anatomie et sur la forme géométrique, faite surtout attention aux dimensions des membres du modèle. Dans cette étape, vous allez aussi commencer à suggérer les différends articulation sur les épaules, les coudes, le bassin et les genoux. Ici, la proportion commence à entrer en compte puisque vous allez faire en sorte que chaque membre soit bien proportionné les uns par rapport aux autres.

Très bien donc dans les 2 prochains pause qui durent chacune 5 minutes on pousse le dessin plus loin, donc on a vu que dans la première minute, vous dessinez la ligne de force, dans la deuxième minute on développe un peu plus en dessinant en dessinant les volumes et en faisant attention aux proportions du corps et entre la 3e et la 5e minutes maintenant on va commencer à se concentrer sur les formes géométriques, la perspective, l’anatomie les proportions et les formes musculaires du personnage. Faites attention aussi à l’orientation de chaque membre, voyez si le membre est orienté vers le corps humain où dans le sens opposé au corps humain. C’est dans cette troisième partie que vous allez recorriger les erreurs de proportion pour que le personnage soit anatomiquement le plus juste possible. C’est aussi dans cette troisième étape que vous allez rendre l’effet visuel de la perspective grâce aux formes géométriques et en parlant des formes géométriques, c’est aussi dans cette 3e que vous allez mettre en place les différents plans du corps humain et de chaque membre. Quand je parle des plans, c’est-à-dire la face droite du torse par exemple, de la face gauche du torse de la vue de face des différents angles, de la profondeur, de la hauteur, de la largeur de manière à ce que les volumes ressortent bien. En fait, vous allez tout simplement dessiner les formes géométriques avec des cylindres une sphère pour la tête, un cube pour le torse et c’est aussi dans cette étape que vous allez dessiner la forme musculaire du corps en représentant les différents muscles si la personne est musclée. Si le modèle n’est pas musclé, mais simplement fin ou assez mince et bien dessinez les formes en suivant le contour qui est influencé par la forme musculaire. Pour les mains et pour les pieds, en 5 minutes, c’est souvent rare d’avoir le temps de les dessiner, surtout les doigts, mais vous pouvez toujours les suggérer. Pour amener un peu plus de puissance à votre personnage ce que vous pouvez faire, c’est d’accentuer et d’appuyer un peu plus avec votre crayon dans les endroits où il y a des articulations, mais aussi de détailler un peu plus le dessin sur les membres qui sont les plus proches de nous ça va créer une perspective et amener le membre qui est le plus proche au premier plan et ça va pousser les autres membres au second et au troisième plan.